Section 16 Chimie du vivant et pour le vivant : conception et propriétés de molécules d'intérêt biologique

VIII. Contexte national et valorisation des résultats

Le schéma d'interactions entre les chercheurs, les tutelles, les financeurs, le monde industriel, les vecteurs de communications s'est très largement complexifié dans les dix dernières années.

Le métier de chercheur a évolué avec une dérive importante vers les tâches administratives de gestion, d'information, de recherche de financement, de gouvernance. L'adaptation difficile d'une partie de la population des chercheurs à ces nouvelles conditions fait croître l'incompréhension entre le monde des chercheurs et celui des tutelles et des organismes de financement.

Les décisions politiques ont conduit progressivement à une pénurie de moyens récurrents. Ce ressenti, conjugué à l'apparente impuissance des tutelles à proposer un plan d'action lisible, laisse une partie des chercheurs sans réelle perspective professionnelle individuelle et collective. Ce malaise est exacerbé par l'accroissement des différences de conditions de travail entre laboratoires, leur mise en compétition permanente. Les conséquences néfastes sur les conditions de vie dans les laboratoires commencent à se faire sentir. Ces problèmes vont encore s'amplifier avec la raréfaction des leviers financiers, récurrents d'une part, mais aussi sur projets, comme peut l'illustrer le taux de réussite global ridiculement bas aux appels d'offres ANR, en particulier pour des disciplines à l'interface comme celles dont relève la section 16.

Concernant la valorisation et la publication des résultats scientifiques, les directives européennes suggèrent une évolution vers la publication massive des données brutes issues des expériences réalisées dans les laboratoires. Cette révolution silencieuse est porteuse d'opportunités scientifiques et économiques importantes dans le domaine de l'apprentissage collectif. Il est anticipé que l'exploitation de ces données provoquera un glissement industriel du work intensive vers le technology enabled pour des pans entiers d'activité de recherche, et nécessitera la mise à disposition de la communauté des chercheurs des outils d'exploitation (data mining) appropriés.