Section 30 Surface continentale et interfaces

Résumé

La surface continentale et ses interfaces (SIC) constituent le lieu « support » des activités humaines et, de fait, celui où leurs impacts sur les écosystèmes sont les plus manifestes. L'amplification de ces activités au cours du dernier siècle ayant fortement modifié la qualité de l'environnement (e.g., contaminations, climat, biodiversité), une évaluation fine des impacts à court, moyen et long termes est devenue indispensable. L'observation et la compréhension du fonctionnement de la surface continentale et de ses interfaces qui associent des recherches de nature très disciplinaire aux indispensables travaux interdisciplinaires répondent à une très forte attente sociétale. Au cours des dernières années, la recherche française a fortement progressé, notamment au travers d'avancées conceptuelles disciplinaires, mais aussi grâce à une meilleure intégration, soutenue par la mise en place de plateformes communes et de programmes de recherche nationaux dédiés (e.g., EC2CO). La communauté scientifique très diversifiée se retrouve sur des problématiques clés telles le traçage de l'évolution des écosystèmes, les synergies entre processus physiques (hydrologie), géochimiques et biologiques (microbiologie, écologie fonctionnelle), les changements d'échelles spatiale et temporelle et les méthodes de modélisation.