Section 12 Architectures moléculaires : synthèses, mécanismes et propriétés

Introduction

En janvier 2014, la section 12 était la section principale de rattachement de 26 unités (dont 1 USR, 17 UMR, 5 FR, 1 FRE, 2 GDR) avec 249 chercheurs du CNRS (147 CR et 98 DR) et 452 enseignants-chercheurs. Ses membres sont répartis comme indiqué ci-dessous sur le territoire français.

Les activités de recherche liées à la section 12 s'articulent autour de cinq grands axes.

Le premier, intitulé méthodes et concepts en synthèse, se décline en trois parties que sont :

– la catalyse, abordée par type de catalyseur (organométallique, organique, biocatalyseur) ou par type de réaction (catalyses multiple, duale, polymérisations),

– les technologies innovantes (micro-ondes, ultrasons, radiofréquences, photochimie, mécanochimie, hautes pressions) qui complètent de façon efficace les méthodes plus traditionnelles de synthèse,

– la mise au point de réactions sélectives (ioniques et radicalaires) et leurs applications en synthèse multi-étapes.

Le deuxième axe, chimie par et pour le Vivant, comprend les travaux de chimistes guidés tant par la compréhension du monde vivant que par la recherche de molécules qui s'en inspirent.

La chimie supra-moléculaire, troisième axe de recherche abordé par les chercheurs de la section 12, concerne les réalisations dans ce domaine (confinement, encapsulation, auto-assemblage...) pour des applications allant des bio-sondes jusqu'à la catalyse et aux matériaux moléculaires intelligents.

Répartition des chercheurs de la section 12 par région

Répartition des enseignants chercheurs de la section 12 par région

Nous assistons ces dernières années au développement considérable de l'utilisation des Matériaux Moléculaires en tant que matériaux fonctionnels, dans des domaines aussi variés que l'électronique, l'optique, le magnétisme ou la biologie, ce qui fait l'objet du quatrième axe intitulé matériaux moléculaires et hybrides pour l'optique, l'électronique et la biologie.

Enfin le dernier axe de recherche, outils pour l'analyse des molécules, a trait aux différentes techniques analytiques et théoriques qui soutiennent le développement des autres disciplines.