Section 22 Biologie cellulaire, développement, évolution-développement, reproduction

Introduction

Les rédacteurs se sont attachés à rendre accessible à un public non spécialisé les questions posées et leurs enjeux, par une présentation rapide en tête de chaque chapitre, et par des exemples concrets de progrès et de découvertes récentes.

Dans ce rapport, le lecteur devrait voir apparaître une unité dans les problématiques, et un éventail commun d'enjeux techniques, technologiques et conceptuels qui programmeront les domaines présentés dans les années qui viennent. Il réalisera également que la richesse de cette recherche repose largement sur la multiplication des modèles d'études, notamment non-humains, pour répondre aux problématiques actuelles et ouvrir des perspectives thérapeutiques novatrices. Dans la mesure du possible, la situation « nationale » est évoquée, en regard de la position internationale de la France dans chacun des domaines considérés. Des difficultés et des questionnements stratégiques sont intégrés à la réflexion que nous avons menée.

Les limites d'un tel rapport sont évidentes, mais sont le résultat d'un choix. Nous n'avons pas visé l'exhaustivité, nous n'avons pas présenté de données nominales. Nous avons certainement apporté une certaine dose de subjectivité. Néanmoins, nous pensons que le paysage présenté est conforme à la réalité, et que ce rapport en l'état peut aider à orienter des choix stratégiques, et à renforcer des secteurs importants mais quelque peu négligés parfois.

Parmi les constantes, on constate une faiblesse relative des interactions industrielles, avec un poids énorme déposé sur les épaules de chercheurs qu'on astreint à tenter de développer eux-mêmes leurs découvertes alors que leur vocation est la compréhension des mécanismes du vivant. L'existence de structures de transfert dirigées, exploratoires et pro-actives impliquant un personnel formé et compétent vers les laboratoires et les chefs d'équipe est un élément de compétitivité indispensable et pourtant bien peu développé.

Une autre constatation générale sans doute plus optimiste pour ce qui est de la conjoncture nationale est l'idée que la pluridisciplinarité Biologie-Chimie-Physique-Mathématique est indispensable à la compréhension du vivant. De ce point de vue, le virage a été bien abordé par la France, spécifiquement autour de la Biologie cellulaire et de la Biologie du développement, où l'imagerie, la biophysique, l'analyse de données « omiques » sont correctement, voire très bien représentées.