CID 52 Environnements sociétés : du fondamental à l'opérationnel

Conclusion

La CID52 couvre un périmètre au sein duquel l'interdisciplinarité est très forte. Elle est indispensable au sein de l'établissement pour faire face à la complexité croissante des questionnements reliant Environnement et Sociétés, et permettre à celui-ci de croiser les points de vue et les approches, de développer une vision systémique et intégrative et de mobiliser les moyens communs nécessaires au traitement des questions posées.

Si l'excellence scientifique est un critère essentiel des processus d'évaluation de la CID 52, elle tient à favoriser aussi l'originalité, la pratique des interactions entre domaines disciplinaires et l'intercognitivité avec les acteurs hors milieu scientifique. L'intercognitivité scientifique entre disciplines et entre acteurs, doit permettre de donner la pleine mesure de la richesse des candidatures.

La prise de risque est un élément incontournable de la recherche en interdisciplinarité. Cependant, des procédures de retour d'expérience nous semblent nécessaires pour évaluer les efforts déployés mais aussi les limites et les risques scientifiques du projet.

Un dernier point à signaler est l'âge des chercheurs recrutés lors des concours qui augmente d'année en année. Ceci est lié à la contraction de l'emploi scientifique induite par les dernières contractualisations. De plus, la prime à la promotion des chercheurs en place, moins coûteuse budgétairement, tend à réduire l'espace laissé au recrutement des plus jeunes.