Section 30 Surface continentale et interfaces

Conclusion

Après dix années d'existence de cette section, la preuve est faite qu'il est possible d'initier et d'évaluer des recherches dans le domaine de l'environnement à l'aide d'une section très pluridisciplinaire et inter-instituts. La communauté des chercheurs et IT a su se structurer non seulement autour d'objets communs (les SIC) mais aussi par intérêts scientifiques, l'approche interdisciplinaire étant la seule possible pour améliorer nos connaissances sur le fonctionnement de ces systèmes complexes.

Les dispositifs d'observation, d'expérimentation et de suivi à long terme gérés par l'INEE et par l'INSU couvrent désormais une gamme étendue d'objectifs et d'échelles. S'ils s'avèrent absolument essentiels pour l'essor des recherches sur les SIC, une harmonisation de ces outils impliquant une meilleure coordination entre instituts devient nécessaire pour les rendre synergiques et non redondants. Enfin, les DiPEE et les OSU mis en place respectivement par l'INEE et par l'INSU contribuent à structurer davantage les communautés et à favoriser l'inter-disciplinarité au sein des pôles régionaux de recherche et d'enseignement supérieur autour des sciences de l'environnement.