Section 28 Pharmacologie, bioingéniérie, imagerie, biotechnologie

Conclusion

Les thèmes exposés dans ce chapitre illustrent la profondeur et l'ampleur des domaines conduisant au médicament, aux vaccins, et aux outils diagnostiques. Faisant partie durant le xxe siècle des trois nations les plus dynamiques dans le domaine de la pharmacie, la France a les moyens de rattraper le retard accumulé dans les domaines biotechnologiques et de la bioingénierie. Elle se positionne même à la frontière avancée des connaissances et des techniques dans certains aspects de ces disciplines.

En France, la complémentarité des opérateurs de recherche constitue un atout évident pour mener des recherches à l'interface des disciplines biologie-chimie-physique-clinique. Des laboratoires d'excellence qui mènent des recherches autour du développement des nouvelles thérapies et des nanosciences sont internationalement reconnus. Les pôles de compétitivité et les pôles régionaux animent et soutiennent de manière active des réseaux de recherches tournés vers le développement des biomédicaments et des biothérapies. Des efforts de structuration de laboratoires autour des nano-objets pour les bio-médicaments et les thérapies innovantes doivent être poursuivis, pour lever les verrous existants et permettre une meilleure reconnaissance et visibilité internationale. Il est indispensable de mettre en place des approches multi-échelles pour amener ces innovations des laboratoires de recherches académiques à la bioproduction et à l'utilisation clinique. Enfin, il est indispensable d'accompagner ces évolutions par des réflexions éthiques et sociales pour préparer le public à accepter ces progrès.

Nous préconisons :

– la prise de risque pour soutenir le développement de preuve de concept ou l'amélioration de l'index thérapeutique d'une molécule existante ;

– de développer des approches intégratives alliant diagnostic et thérapie ;

– et de favoriser la structuration des ressources biologiques humaines en menant conjointement recherche amont et recherche translationnelle.

L'enjeu est le maintien de la France dans la compétition internationale dans un secteur à grand potentiel de création d'activité et à fort enjeu sociétal.