Section 27 Relations hôte-pathogène, immunologie, inflammation

Conclusion

De nombreux chercheurs et équipes du CNRS évalués par la section 27 sont reconnus internationalement dans les différents domaines en microbiologie, biologie cellulaire et immunologie développés ci-dessus. Cependant, cette reconnaissance risque d'être menacée si les soutiens financiers continuent à être sélectifs non pas sur des critères d'excellence mais sur des critères finalisés. Les pressions politiques, la baisse notable et continue du financement de la recherche publique, la baisse des recrutements, l'instauration d'une évaluation jugeant plus la rentabilité sous forme de publications que la génération d'idées et de concepts nouveaux ont forcé une majorité des équipes à orienter leurs travaux vers une recherche plus appliquée aux résultats plus rapides mais moins ambitieux. La section 27 s'inquiète de cette évolution malgré un discours qui se veut rassurant de la part du CNRS et rappelle encore une fois qu'une recherche fondamentale de qualité est indispensable à une recherche appliquée fructueuse.

Il est important que le CNRS retrouve les moyens qui lui permettront dans le domaine des sciences biologiques d'affirmer ses orientations et de soutenir ses équipes afin que ces dernières puissent rester des références internationales dans leur domaine.